Les nouveaux utilisateurs mettent du temps à apparaitre dans la GAL

juin 8, 2012 2 commentaires

Comme beaucoup d’administrateurs, lorsque vous créez un nouvel utilisateur dans Exchange, l’apparition de celui-ci dans la GAL et dans Outlook prend beaucoup de temps. Pour accélérer le processus vous décidez donc de régénérer l’OAB et de télécharger l’OAB à partir du poste client. Tous ces étapes sont manuelles et ne répondent pas forcément à tous les besoins.

L’apparition des nouveaux utilisateurs prend du temps parce que les étapes suivantes sont exécutées :

  1. Génération de la GAL (devrait être fait lorsque l’utilisateur vient d’être créé mais peut être retardé par la réplication des DCs)
    1. Get-GlobalAddressList | Update-GlobalAddressList
  2. Génération de l’OAB (toutes les 24h) par défaut à 5 AM tous les jours
    1. Get-OfflineAddressBook | Update-OfflineAddressBook
  3. Réplication de l’OAB sur les CAS (peut prendre jusqu’à 8h)
    1. Get-ClientAccessServer | Update-FileDistributionService
  4. Téléchargement de l’OAB dans Outlook (Toutes les 24h depuis le dernier téléchargement)

Pour accélérer le processus, vous pouvez :

  1. Augmenter le délai de génération de l’OAB
    1. get-offlineaddressbook | set-offlineaddressbook -schedule “Sun.5:00 AM-Sun.6:00 AM, Sun.10:00 AM-Sun.11:00 AM, Sun.3:00 PM-Sun.4:00 PM, Sun.8:00 PM-Sun.9:00 PM, Mon.5:00 AM-Mon.6:00 AM, Mon.10:00 AM-Mon.11:00 AM, Mon.3:00 PM-Mon.4:00 PM, Mon.8:00 PM-Mon.9:00 PM, Tue.5:00 AM-Tue.6:00 AM, Tue.10:00 AM-Tue.11:00 AM, Tue.3:00 PM-Tue.4:00 PM, Tue.8:00 PM-Tue.9:00 PM, Wed.5:00 AM-Wed.6:00 AM, Wed.10:00 AM-Wed.11:00 AM, Wed.3:00 PM-Wed.4:00 PM, Wed.8:00 PM-Wed.9:00 PM”

Attention : La modification de ce paramètre peut engendrer une charge supplémentaire sur le serveur et les clients

  1. Modifier l’intervalle de téléchargement de l’OAB dans Outlook
    1. Dans Outlook Cliquer sur Envoyer/Recevoir

    1. Cliquer sur « Groupes d’envoi/réception » et sur « Définir les groupes d’Envoi/Réception »

    1. Dans « Groupes d’envoi/Réception », cliquer sur « Nouveau »

    1. Spécifier le nom et cliquer sur « Ok »

    1. Dans les paramètres, cocher seulement les cases « Inclure le compte sélectionner dans ce groupe » et « Télécharger le carnet d’adresses en mode hors connexion » et cliquer sur OK

    1. Dans les paramètres de groupe « Téléchargement OAB », et dans la partie « Quand Outlook est hors connexion », décocher « Inclure ce groupe dans l’envoi/réception (F9) ». Modifier le paramètre « Planifier un envoi/une réception automatique toutes les ». Dans mon exemple j’ai modifié la valeur à 15 minutes.

    1. Cliquer ensuite sur Fermer

Voila dans  mon cas l’OAB sera téléchargé toutes les 15 minutes sans actions manuelle.

A bientôt

Comment gérer les listes Junkmails/courrier indésirable par GPO


Comme beaucoup d’entre vous, je me suis déjà cassé la tête un bon moment pour essayer de faire fonctionner la publication des junkmail via une GPO.

A l’époque, il y avait déjà un petit problème, la GPO ne créait pas la clé de registre JunkMailImportLists. Il fallait l’ajouter à la GPO cette clé. Ce problème est maintenant résolu avec un nouvelle ADM.

Cette procédure devrait vous permettre de mettre en place cette fameuse GPO sans trop de difficulté. Dans un premier temps, il est nécessaire de télécharger les fichiers nécessaires :

ADM de JunkMail :

Outlook 2010: http://download.microsoft.com/download/1/F/2/1F26F4E7-8F97-4698-AB47-397873DC81C9/outlk14-junkemailtrigger.adm

Outlook 2007: http://download.microsoft.com/download/1/F/2/1F26F4E7-8F97-4698-AB47-397873DC81C9/outlk12-junkemailtrigger.adm

ADMX Office :

Office 2010: http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?displaylang=en&FamilyID=64b837b6-0aa0-4c07-bc34-bec3990a7956

Office 2007: http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?displaylang=en&FamilyID=73d955c0-da87-4bc2-bbf6-260e700519a8

Ajouter ensuite les adm et admx sur vos DC

Ouvrer votre GPO

Sélectionner “Administrative Template Policy definitions (ADMX files)

Faites un clic droit et cliquez sur “ADD/Remove Templates

Cliquer ADD

Sélectionner l’ADM qui correspond à votre besoin outlk12-junkemailtrigger.adm pour Outlook 2007, outlk14-junkemailtrigger.adm pour Outlook 2010 et outlk11-junkemailtrigger.adm pour Outlook 2003.

Dans mon exemple j’utilise juste celui d’Outlook 2010.

Cliquer sur Close

Naviguer dans Administrative Templates : Policy definitions, Classic Administrative Template (ADM), Microsoft Outlook 2010, Outlook Options,  Préférences et Junk E-Mail

Dans le volet de droite, activer la seule option

Ensuite développer Administrative Templates : Policy definitions, Microsoft Outlook 2010, Outlook Options, Préferences et Junk E-mail

Dans mon exemple, je configure le niveau de protection, je définis si la GPO doit supprimer une liste de destinataires approuvés déjà présente dans le client (il est préférable de ne pas supprimer la configuration des Junkmails du client à moins que la politique de votre entreprise le demande) et je configure le chemin du fichier de junkmail.

Niveau de protection

Pas de suppression de liste (la GPO ajoutera sa liste à celle existante sur le poste client)

Chemin du fichier texte de configuration

Attention, le chemin vers le fichier texte ne doit pas être un chemin local (C:\safe.txt) seul les chemin UNC fonctionne. Le chemin ne doit pas intégrer de variable (\\%logonserver%\NETLOGON\safe.txt), utiliser plutôt un espace DFS si vous voulez que l’utilisateur accède au fichier à partir  d’un espace proche de lui.

Le fichier texte ressemble à

La syntaxe peut être sous la forme @toto.com, toto.com et/ou mike@toto.com

Le nom du fichier texte doit respecter le format 8.3

Les chemins pour Outlook 2007 sont un peu différents :

Vous pouvez maintenant faire un GPUPDATE /FORCE sur le poste client pour appliquer les modifications. Nous allons maintenant effectuer les vérifications sur le poste :

Vérification du registre :

HKEY_CURRENT_USER\Software\Policies\Microsoft\Office\1x.0\Outlook\Options\Mail

Outlook (11.0 = Outlook 2003, 12.0 = Outlook 2007, and 14.0 = Outlook 2010

En fonction de votre configuration, les clés de registre peuvent différer. Dans mon cas voici les clés de registre envoyés par la GPO

Junkmailimportappend, JunkMailImportLists, Junkmailprotection, Junkmailsafesendersfile

Nous vérifions maintenant que les paramètres sont bien récupérés par le client Outlook.

Si vous regardez la configuration de l’utilisateur Exchange, vous trouvez les mêmes paramètres que le client Outlook ce qui veut dire que vous aurez les mêmes paramètres avec OWA. Pour vérifier, utiliser la commande Get-MailboxJunkEmailConfiguration user1

En cas de problème, je vous conseille d’utiliser l’application ProcessMonitor qui permettra de voir ce qu’Outlook effectue comme requête. Pour utiliser cette application,

1)       Lancer Process Monitor

2)       Arrêter la journalisation (CTRL+E)

3)       Sélectionner toutes les activités : Registry, File, Network, Process et Thread

4)       Supprimer les évènements qui ont déjà été collectés (CTRL+X)

5)       Démarrer la journalisation (CTRL+E)

6)       Reproduire le problème aussi vite que possible (Ouvrez Outlook et vérifiez la liste des expéditeurs approuvés)

7)       Une fois le problème reproduit, arrêter la journalisation (CTRL+E)

Toutes les clés de registres sont analysées par Outlook, ce qui explique le bon fonctionnement dans mon cas.

Si vous avez un problème après tout ça, essayez de désactiver et activer la fonction pour l’utilisateur Exchange.

Set-MailboxJunkEmailConfiguration user1 -Enabled $false

Et

Set-MailboxJunkEmailConfiguration user1 -Enabled $true

Pour information, j’ai testé cette fonction uniquement avec Outlook 2010 et Outlook 2007.

Voilà j’espère vous avoir évité des jours de recherche J

A bientôt

Comment désactiver Outlook Anywhere par GPO


Pour plusieurs raisons différentes, certaines sociétés souhaitent configurer via une GPO les paramètres Outlook Anywhere. Une des raisons peut être par exemple dans le cas où l’algorithme Outlook décide que l’utilisateur est dans un environnement qui a une liaison lente et tente de basculer en Outlook Anywhere et peu de temps après revient sur du RPC et ce, indéfiniment. L’expérience utilisateur est donc vraiment dégradée.

Vous me direz mais et la fonction autodiscover ??? Elle est censée configurer automatiquement Outlook 2007 et 2010 y compris les paramètres Outlook Anywhere. Et bien je dirais que vous avez raison mais pour s’assurer que les paramètres OA ne sont pas modifiés ou modifiables (par un utilisateur soi-disant expérimenté), il est préférable de les pousser par GPO.

Par défaut, les ADM outlk12.adm et outlk14.adm ne permettent pas de désactiver OA. Tout d’abord, nous avons besoin de télécharger les nouveaux ADM.

Pour Outlook 2007, téléchager cet ADM

http://download.microsoft.com/download/F/B/C/FBC43645-89EA-4FB4-828C-DFE27C360233/article-961112.adm

Pour Outlook 2010, télécharger cet ADM

http://download.microsoft.com/download/D/B/0/DB080999-71D6-4498-AD42-34873F8DD04B/2426686_template.adm

Ouvrer votre GPO pour désactiver Outlook Anywhere

Sélectionner “Administrative Template Policy definitions (ADMX files)

Faite un clic droit et cliquer sur “ADD/Remove Templates

Cliquer ADD

Sélectionner l’ADM qui correspond à votre besoin article-961112.adm pour Outlook 2007 et 2426686_template.adm pour Outlook 2010.

Pour l’exemple, j’ajoute les deux ADM

Cliquer sur Close

Pour configurer Outlook 2007, développer « Classic Administrative Templates (ADM) », « Article 961112 Policy Settings » et « Outlook Anywhere (RPC/HTTP) »

Les paramètres ci-dessous sont configurables :

RPC/http Connection Flags : correspond  à l’activation de la fonction OA

–          Flag1 : Active la case « Connect to microsoft Exchange proxy »

–          Flag2 : Active «  Connect using SSL only »

–          Flag3 : Active « Only connect to proxy servers that have this principal name in their certificats »

–          Flag4 : Active la case « On fast networks, connect using HTTP first, then connect using TCP/IP »

–          Flag5 : Pas supporté pour Outlook 2007

–          Flag6 : Active la case « On slow networks, connect using HTTP first, then connect using TCP/IP »

Proxy Server Name : Permet de configurer le serveur proxy

Only connect if proxy server certificate has this principal name : Permet de configurer le paramètre MSTSD (ex : msstd :*.toto.com)

Proxy authentication setting : Permet de configurer la méthode d’authentification (basic ou ntlm)

Pour désactiver Outlook Anywhere, double cliquer sur RPC/http Connection Flags et sélectionner No Flags

Cliquer sur Ok

Pour configurer Outlook 2010, les paramètres sont les mêmes mais ne se trouvent pas au même endroit. Développer Classic Administrative Template (ADM), Microsoft Outlook 2010, Account Settings et Exchange

Après l’application de la GPO, au niveau du poste client, le paramètre OA est bien désactivé et ne peut pas être édité (grisé)

Cette procédure a été testée avec Outlook 2007 et Outlook 2010.

A bientôt

Incompatibilité Exchange 2010 SP2 RU1 et CAS to CAS proxy

février 29, 2012 1 commentaire

Salut tout le monde,

Première rollup et premier désagrément ! En effet La premiere rollup  du SP2 introduit un changement dans le contexte de cookie qui est utilisé pour faire du CAS to CAS proxy. Cette modification a malheureusement des effets collatéraux :

Le CAS to CAS proxy ne fonctionne pas entre un serveur Exchange 2010 SP2 RU1 et toutes les versions précédente.

Tout le monde n’utilise pas la fonctionnalité CAS to CAS proxy ce qui limite l’impact de ce problème.

Si vous essayez d’utiliser cette fonction et que vous avez l’erreur suivante :

Invalid user context cookie found in proxy response

Event ID: 4999
Log Name: Application
Source: MSExchange Common
Task Category: General
Level: Error
Description: Watson report about to be sent for process id: 744, with parameters: E12, c-RTL-AMD64, 14.02.0283.003, OWA, M.E.Clients.Owa, M.E.C.O.C.ProxyUtilities.UpdateProxyUserContextIdFromResponse, M.E.C.O.Core.OwaAsyncOperationException, 413, 14.02.0283.003.

Si vous êtes dans un environnement Exchange 2010, pour résoudre ce problème, il suffit de mettre à jour tout vos serveurs vers Exchange 2010 SP2 RU1. Cependant Microsoft devra sortir un correctif rapidement !!!

Si vous faites du CAS to CAS Proxy avec Exchange 2007, une mise à jour intérim sera disponible rapidement sur le blog technet.

Source d’information:

http://blogs.technet.com/b/exchange/archive/2012/02/17/exchange-2010-sp2-ru1-and-cas-to-cas-proxy-incompatibility.aspx

A bientôt

Problème de suppression de dossier public

février 27, 2012 Laisser un commentaire

Salut tout le monde

Aujourd’hui je vais partager avec vous une expérience désagréable pour moi et je l’espère ne le sera pas pour vous après la lecture de cet article.

Suite à la migration d’exchange 2003 vers Exchange 2010 et à la migration des clients Outlook de 2003 à 2010, j’avais pour dernière mission de supprimer tous les dossiers publics de l’organisation (3 bases de données de dossiers publics). Dans mon cas, Exchange 2003 est déja désinstallé.

Pour vous mettre dans le contexte, j’avais 3 serveurs MBX donc 3 mailbox databases (DB-MBX01, DB-MBX02, DB-MBX03) et 3 publics folders database (DB-DP01, DB-DP02, DB-DP03). La base de données DB-MBX01 a pour public folder database par défaut DB-DP01 et ainsi de suite.

J’ai donc suivi le processus normal c’est-à-dire :

Reconfigurer la base de données par défaut de la mailbox database par la dernière base de données de dossier public que je supprimerai.

Ensuite :

.\MoveAllReplicas.ps1 -Server « serveur 2010 source » -NewServer « serveur 2010 cible »

Ensuite :

Get-PublicFolder -Server « serveur 2010 source »  « \ » -Recurse -ResultSize:Unlimited | Remove-PublicFolder -Server mbx03 -Recurse -ErrorAction:SilentlyContinue

Ensuite :

Get-PublicFolder -Server « serveur 2010 source » « \Non_Ipm_Subtree » -Recurse -ResultSize:Unlimited | Remove-PublicFolder -Server mbx02 -Recurse -ErrorAction:SilentlyContinue

Après 24h d’attente, j’ai pu supprimer la base de données publique DB-DP01 à l’aide de la commande :

Remove-PublicFolderDatabase -Identity  » DB-DP01  »

Le problème est apparu pour le deuxième serveur. Après avoir effectué les mêmes actions et après 24h d’attente, impossible de supprimer la base de données. Le message d’erreur était :

La base de données de dossiers publics contient des réplicas de dossiers. Avant de la supprimer, supprimez les dossiers ou déplacez les réplicas vers une autre base de données de dossiers publics.

Les dossiers fautifs étaient les dossiers OffLine Address Book et FreeBusy.

J’ai donc augmenté les logs des dossiers publics pour avoir plus d’informations :

Cliquer sur Configuration du serveur

Sélectionner le serveur Mailbox et cliquer sur Gérer les propriétés de journalisation du diagnostique

Développer  MSExchange / 9001 Public

Mettre en mode Expert les services suivants :

Une fois les logs augmentés, deux messages d’erreur sont apparus dans les logs Applicatifs :

MSExchangeIS Public Store 3093

Erreur -2147221233 lors de la lecture de la propriété 0x67480014 sur le type d’objet tbtReplication à partir de la base de données

Erreur -2147221233 lors de la lecture de la propriété 0x67010003 sur le type d’objet tbtReplication à partir de la base de données

A la vue de ces erreurs, j’ai lancé les actions suivantes:

–       Démonter la base de données de dossier public

–       Exécuter les commandes suivantes :

Isinteg -s servername -fix -test rowcounts

Isinteg -s servername -fix -test replstate

Isinteg -s servername -fix -test alltests

Aucun succès pour moi, mais cela dit votre problème est peut être résolu, essayez  à nouveau de répliquer vos dossiers publics et confirmez que l’erreur est toujours présente. Si vous n’avez plus d’erreur et bien vous avez plus de chance que moi J. Vous pouvez maintenant supprimer votre base de données.

Avant de continuer, je me suis demandé si avec EXFOLDER j’arriverai à résoudre le problème !!! En essayant de me connecter, j’ai eu un message d’erreur « l’utilisateur Active Directory n’a pas été trouvé » ou « The Active Directory user wasn’t  found »

En cherchant sur internet, je suis tombé sur plusieurs sites web qui indiquaient qu’un conteneur vide peut engendrer des problèmes de réplication de dossier publics et de connexion avec EXFOLDER. J’ai donc décidé de faire l’essai. Ce conteneur s’appelle « Servers » et est situé à l’emplacement suivant :

CN=SERVERS,CN=Premier groupe d’administration,CN=Administrative Groups,CN= « Nom de l’organisation »,CN=Microsoft Exchange,CN=Services,CN=Configuration,DC=contoso,DC=fr

Si tous les serveurs Exchange 2003 sont désinstallés (ce qui est le cas) ce conteneur existe et est vide. Vous n’avez plus qu’à le supprimer. (Il est important de ne pas supprimer le conteneur Premier groupe d’administration)

Une fois supprimé, il doit vous rester les conteneurs ci-dessous :

En ce qui concerne l’accès aux dossiers publics avec EXFOLDER, tout est résolu. Allez, il est maintenant temps de tester votre réplication de dossier publics. Dans mon cas je n’ai toujours pas de chance le résultat est le même !!! PAS DE REPLICATION

Après plusieurs échecs en ce qui me concerne, j’ai donc décidé de supprimer en mode « brutal » les dossiers publics du deuxième serveur. Pour ce faire, ouvrir ADSIEDIT

–       Vérifier que la base de données est bien démontée

–       Cliquer sur Démarrer, cliquer sur exécuter et taper ADSIEDIT.msc

–       Ouvrir le conteneur Configuration

–       Développer les éléments suivants :

CN=Configuration, DC=nom_domaine,DC=com
CN=Services
CN=Microsoft Exchange
CN=nom_de_votre_organisation
CN=Groupes d’administration
CN=nom_de_votre_groupe_administration
CN=Database

–       Faire un clic droit sur la base de données de dossier public et cliquer sur Supprimer

–       Sélectionner ensuite la mailbox database qui a pour public folder database par défaut celle que l’on vient de supprimer

–       Faire un clic droit et cliquer sur Propriétés

–       Localiser l’attribut msExchHomePublicMDB et effacer la valeur de cet attribut

Si dans votre cas c’est la dernière base de données de dossiers publics, suivez la suite de la procédure :

Toujours dans ADSIEDIT,

–       Développer les éléments suivants :

CN=Configuration, DC=nom_domaine,DC=com
CN=Services
CN=Microsoft Exchange
CN=nom_de_votre_organisation
CN=Groupes d’administration
CN=nom_de_votre_groupe_administration

–       Sélectionner ensuite nom_de_votre_groupe_administration

–       Faire un clic droit et Propriétés

–       Localiser l’attribut siteFolderServer et effacer la valeur de cet attribut

Exécuter maintenant les commandes suivantes :

net stop msexchangeis

net start msexchangeis

Et Supprimer manuellement le dossier qui héberge la base de données de dossiers publics.

Dans mon cas ce n’était pas la dernière base de données de dossier public. Pour la suite j’ai pu supprimer la dernière base de données avec la commande :

Remove-PublicFolderDatabase -Identity « DB-DP03 » -RemoveLastAllowed

Voilà tout,

J’espère que cet article vous a aidé à résoudre votre problème.

A bientôt

Exchange 2010 SP1SP2 suppression d’un mail envoyé par erreur!

février 23, 2012 Laisser un commentaire

Salut à tous,

Je ne sais pas si vous avez déjà eu le cas mais lors d’une de mes missions qui consistait à faire une migration d’exchange 2003 vers Exchange 2010, je travaillais sur les différents processus de migration dans mon bureau et vers 19h le DSI de la société est venu me voir en mode affolé et me demande de lui rendre un service en rappelant un mail. En fait un des employés venait d’envoyer un mail qui devait être diffusé deux jours plus tard à une liste de distribution nommé « toute la société ». Vous imaginez bien le désastre que ça pourrait être pour la société.

Ben en fait il y avait deux solutions, la première qui consistait à faire un rappel de mail depuis le poste émetteur ce qui n’est pas une solution complète car dans le cas ou le message avait déjà été lu par l’utilisateur, le processus ne s’exécutait pas pour celui-ci. La seconde méthode était d’utiliser Exmerge (pour Exchange 2003) pour récupérer le message, ce qui est plus efficace.

Si vous étiez en version Exchange 2007 vous auriez utilisé la commande powershell « Export-mailbox »

Dans cet article, nous allons voir comment faire un rappel de mail mais cette fois ci avec les commandes powershell d’Exchange 2010.

Pour Exchange 2010, il faut utiliser la commande « search-mailbox ». Une chose à prendre en compte est lorsque vous exécutez ce processus, le message est supprimé non seulement dans les boites aux lettres mais aussi dans le dumpster Exchange. Le seul moyen de le récupérer est de passer par un sauvegarde/restauration.

Pour ce faire, suivez les étapes ci-dessous :

1)       Tout d’abord, vous devez disposer des permissions nécessaires pour effectuer des imports et exports de toutes les BALS. Pour cela, utilisez le rôle RBAC « mailbox Import Export ». Dans mon cas j’utilise le compte administrateur donc j’effectue la commande suivante :

New-managementRoleAssignment –Role “Mailbox Import Export” –User administrateur

Vous pouvez aussi activer ce rôle pour un groupe, ajouter juste le paramètre –SecurityGroup « nom du groupe » à la commande ci-dessus.

Maintenant nous sommes prêts à faire notre recherche

2)       Nous allons rechercher un mail dans la boite aux lettres « test » qui a pour sujet « junk mail » que nous allons mettre dans la BAL de l’administrateur dans le dossier « Resultat ». Pour ce faire, exécuter la commande ci-dessous :

Attention la commande diffère un peu en fonction de la langue d’installation d’Exchange.

Commande pour Exchange en version Française :

get-mailbox test | Search-Mailbox -SearchQuery « objet:’junk mail' » -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

Commande pour Exchange en version Anglaise :

get-mailbox test | Search-Mailbox -SearchQuery « subject:’ junk mail » » -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

Aller dans la BAL de destination, a la racine du dossier vous aurez un Zip qui contient les éléments dans un document CSV.

Ensuite dans la boite de réception nous avons bien le mail

On peut maintenant vérifier que le mail correspond bien à celui que l’on recherche. De plus nous avons une copie de celui-ci.

3)       Si le mail correspond à celui recherché, il est temps de le supprimer de la boite aux lettres « test » pour ce faire, exécuter la commande ci-dessous :

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery « objet:’junk mail' » -deletecontent

Voilà le mail est maintenant supprimé de la boite aux lettres.

Bien sûr vous pouvez exécuter cette même commande mais avec comme paramètre un groupe de distribution, des BALS d’un serveur, des BALS d’une base de données ou encore des BALS toutes les BALS de l’organisation.

Pour finir je vous donne quelques exemples d’utilisation de la commande « Search-Mailbox » (pour les systèmes en français):

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery « Envoyé:09/02/2012 » -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery « Reçu:09/02/2012 » -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery « Reçu:<09/02/2012 » -TargetMailbox administrateur  -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery « Reçu:>09/02/2012 » -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery ‘ »Reçu:<08/02/2012″ and « Reçu:>09/02/2012″‘ -TargetMailbox administrateur -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

get-mailbox temp | Search-Mailbox -SearchQuery De:makanzore@osiatis.com -TargetMailbox administrateur  -TargetFolder « Resultat » -LogLevel Full

Pour les systèmes en anglais voici un lien avec tous les mots clés de recherche :

http://msdn.microsoft.com/en-us/library/ee693615.aspx

Voilà j’espère que cet article vous a aidé J

Microsoft Exchange Server 2010 Service Pack 2 (SP2) Rollup 1

février 15, 2012 Laisser un commentaire

Salut a tous,

Et oui l’aventure continue !!! la première rollup d’Exchange 2010 SP2 vient de sortir. Elle permet entre autre de résoudre les problèmes suivants:

2492082   An Outlook 2003 user cannot view the free/busy information of a resource mailbox in a mixed Exchange Server 2010 and Exchange Server 2007 environment

2545231   Users in a source forest cannot view the free/busy information of mailboxes in a target forest in an Exchange Server 2010 environment

2557323   Problems when viewing an Exchange Server 2003 user’s free/busy information in a mixed Exchange Server 2003 and Exchange Server 2010 environment

2563245   A user who has a linked mailbox cannot use a new profile to access another linked mailbox in an Exchange Server 2010 environment

2585649 The StartDagServerMaintenance.ps1 script fails in an Exchange Server 2010 environment

2598985  You cannot move a mailbox from a remote legacy Exchange forest to an Exchange Server 2010 forest

2599663   The Exchange RPC Client Access service crashes when you send an email message in an Exchange Server 2010 environment

2604039  The MSExchangeMailboxAssistants.exe process crashes frequently after you move mailboxes that contain IRM-protect email messages to an Exchange Server 2010 SP1 mailbox server

2604713  ECP crashes when a RBAC role assignee tries to manage another user’s mailbox by using ECP in an Exchange Server 2010 environment

2629777   The Microsoft Exchange Replication service crashes on Exchange Server 2010 DAG members

2642189   The RPC Client Access service may crash when you import a .pst file by using the New-MailboxImportRequest cmdlet in an Exchange Server 2010 environment

2644264   Disabling or removing a mailbox fails in an Exchange Server 2010 environment that has Office Communications Server 2007, Office Communications Server 2007 R2 or Lync Server 2010 deployed

Et beaucoup d’autres …

Vous avez plus de détails et tous les problèmes résolus par cette Rollup http://support.microsoft.com/kb/2645995

Vous pouvez la télécharger à l’adresse suivante: http://www.microsoft.com/download/en/details.aspx?id=28809

A+